Skip to content
Tags

,

Processus de traduction au sein de debian-l10n-fr

25 octobre 2012

L’équipe debian-l0n-fr est l’équipe de francisation des fichiers spécifiques à Debian. Il en existe pour de nombreuses autres langues (de l’afrikaan au zoulou en passant par le népalais), certaines étant bien plus complètes que d’autres.

Les équipes de traduction Debian ne s’occupent pas des projets qui ont déjà leur propre équipe de traduction comme GNOME, KDE, Mozilla, etc. Elles se limitent aux outils spécifiques à Debian (apt-get, aptitude, etc.), la documentation de ces outils, le site web, les nouvelles du projet, …

Chacune d’entre elle est libre de s’organiser en interne comme elle l’entend. Pour l’équipe francophone, il ne suffit pas de traduire un fichier et de passer immédiatement au suivant car un processus de relecture prend le relais. L’objectif est de chasser les dernières erreurs typographiques, d’alléger les constructions de phrase, d’éliminer les contre-sens et faux-amis. En réalité, il n’y a souvent pas grand chose à modifier mais cela permet d’obtenir un résultat mieux fini.

Les étapes de traduction et relecture

La succession d’étapes est représentable par un graphe orienté non cyclique :

Les nœuds d’entrée sont le signalement d’une nouvelle traduction à faire (taf) ou à mettre à jour (maj). Un volontaire signale sa volonté de faire cette traduction (itt) puis la soumet à relecture (rfr). Après quelques temps et quelques relectures, une nouvelle étape de relecture est franchie (lcfc). La traduction est potentiellement terminée mais les dernières relectures sont encore possibles. Enfin la traduction est envoyée vers le système de rapport de bogue (bts) ou simplement déclaré comme terminé (done). L’état terminal choisi est fonction du type de fichier traduit.

Parfois le nombre de relectures est plus important et il est nécessaire de faire des étapes supplémentaires. Dans ce cas, des états officieux sont utilisés (rfr2, rfr3, lcfc2, lcfc3, etc.). Cela permet d’éviter des retours en arrière (par exemple si le passage de rfr à lcfc s’est fait trop vite). C’est cette stratégie qui permet d’éviter l’existence de cycle. La situation reste ainsi plus facilement compréhensible par les humains qui participent (et aussi par ceux qui ne participent pas même si c’est moins crucial).

Article [done]

Le graphe a été réalisé avec l’outil dot, disponible dans le paquet graphviz (version 2.26.3).

La commande utilisée :

$ dot -Tpng process_debian_l10n_fr.gv -o process_debian_l10n_fr.png

Le script process_debian_l10n_fr.gv :

digraph G {
        taf [color=navyblue, fontcolor=navyblue];
        maj [color=navyblue, fontcolor=navyblue];

        bts [color=darkgreen, fontcolor=darkgreen];
        done [color=darkgreen, fontcolor=darkgreen];

        rfr2 [color=antiquewhite, style=filled];
        "rfr…" [color=antiquewhite, style=filled];
        "lcfc2" [color=antiquewhite, style=filled];
        "lcfc…" [color=antiquewhite, style=filled];

        taf -> itt;
        maj -> itt;
        itt -> rfr;
        rfr -> lcfc;
        rfr -> rfr2;
        rfr2 -> "rfr…";
        rfr2 -> lcfc;
        "rfr…" -> lcfc;
        lcfc -> done;
        lcfc -> lcfc2;
        lcfc2 -> bts;
        lcfc2 -> done;
        lcfc2 -> "lcfc…";
        "lcfc…" -> done;
        lcfc -> bts;
        "lcfc…" -> bts;
}
About these ads

From → Debian

One Comment
  1. Merci à Thomas pour sa relecture attentive. :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: